Atelier métropole ouverte

L’attractivité d’un territoire ne dépend pas seulement de ses atouts propres mais aussi de sa position géographique et des relations qu’elle entretient à l’échelle locale, régionale, nationale et européenne avec des territoires qui peuvent être tour à tour partenaires et concurrents. Quelle doit être la place de l’agglomération de Chambéry dans son bassin de vie naturel, dans le sillon Alpin, en Auvergne Rhône-Alpes, en France et à l’international ? Comment concilier identité locale et ouverture au monde, pour bénéficier des opportunités qu’offre la globalisation, sans en subir les effets négatifs, sans renier ce que nous sommes ?

Vos propositions

L’agglomération et ses communes

  • Réfléchir aux évolutions des communes au sein de l’agglomération
    • Une seule commune à l’échelle de l’agglomération?
    • Engager des réflexions pour des communes nouvelles
  • Mutualiser les équipements et les services à l’échelle de l’agglomération, notamment dans le domaine des transports
  • Mettre en place une harmonisation fiscale à l’échelle de l’agglomération
  • Maintenir des services de proximité sur l’ensemble du territoire de l’agglomération

Le bassin de vie

  • Elargir le périmètre de l’agglomération
    • Fusion des EPCI Grand Lac, Chambéry métropole
    • Une agglomération à l’échelle de l’arrondissement
    • Une meilleure coopération avec Cœur de Savoie
  • Créer un réseau de transport unique à l’échelle du bassin de vie
    • Mettre en place une seule Autorité Organisatrice des Transports entre les agglomérations de Chambéry et d’Aix-les-Bains
  • Mieux maîtriser l’urbanisme avec la création d’un PLU à cette échelle
  • Poursuivre les collaborations avec les territoires voisins sur les thématiques économiques et environnementales (transition énergétique, lutte contre les pollutions)

Le Sillon alpin

  • Améliorer les infrastructures et les modes de déplacements dans le sillon alpin (pour réduire les pollutions) pour les habitants (TER, tram-train), pour les marchandises (ferroutage)
  • Les EPCI à l’échelle du Sillon alpin partagent une culture et une attractivité communes : amplifier les coopérations en matière de transports, d’économies, d’enseignements, de tourisme, d’environnement, d’urbanisme, de préservation du foncier…

La Région et le monde

  • Développer l’aéroport de Chambéry
    • Quels liens avec les aéroports internationaux de St Exupéry et de Genève?
    • Quelles complémentarités avec les aéroports de « proximité » (Annecy, Grenoble, Valence) ?
  • Renforcer les infrastructures, les liaisons ferroviaires vers Lyon et Genève d’une part, Annecy et Grenoble, d’autre part, ainsi que l’intermodalité.
  • Savoir tirer profit de la situation géographique privilégiée et de l’accessibilité de l’agglomération :
    • Au niveau touristique (fréquentation des stations)
    • Au niveau culturel (coopération avec Turin, notamment)
    • En matière universitaire et de recherche