Atelier territoire durable

Fortement dépendante aux énergies fossiles et à l’électricité d’origine nucléaire, la France a engagé comme d’autres pays, la transition vers un autre modèle de société, plus sobre et moins consommateur de ressources, pour aujourd’hui et pour les générations futures.

Au-delà des politiques publiques, les citoyens se déclarent prêts à faire évoluer leurs habitudes de transport, d’alimentation, de chauffage ou de gestion des déchets pour un environnement durablement préservé.

Il y a là un double enjeu pour notre territoire : conserver un cadre de vie d’une grande qualité, facteur de santé et de bien-être ; saisir les opportunités de la transition énergétique pour dynamiser le développement économique de notre territoire.

Transition énergétique et changement climatique

  • Maîtriser et réduire les consommations énergétiques :
    • Développer l’isolation thermique (en s’appuyant sur les entreprises locales, en étant incitatif vis-à-vis des copropriétés).
  • Augmenter la part des énergies renouvelables :
    • Développer les énergies renouvelables innovantes et locales (bois, solaire, méthanisation) en s’appuyant sur les ressources et le dynamisme des Parcs naturels régionaux
  • Favoriser des modes de transports non polluants (électrique, déplacements doux, tramway, câble notamment vers les stations) et sécurisés.
  • S’appuyer sur les outils numériques et les financements participatifs pour préparer la transition énergétique
    • Créer des coopératives de production d’énergie solaire
    • Favoriser le télétravail pour limiter les déplacements
    • Développer les démarches administratives et du quotidien via internet
  • Intégrer le changement climatique dans tous les projets d’aménagement, anticiper ses incidences notamment sur les ressources naturelles
  • Accompagner les activités économiques dans leur adaptation à cette transition énergétique et ce changement climatique

Economie circulaire

  • Développer et organiser la collecte des déchets organiques pour un (bio) compostage au profit de la collectivité (ménage, agriculteurs, écoles).
  • Développer l’écologie industrielle : les déchets de certaines entreprises comme ressources pour les autres.
  • Améliorer encore la communication sur le tri des déchets, sur leur valorisation via les déchetteries et sur toutes les initiatives citoyennes et locales.
  • Encourager la sobriété auprès des consommateurs et des entreprises, notamment en matière d’emballages.

Qualité de l'air

  • Miser sur les modes de déplacement piéton, électrique, le vélo et le rail (voyageurs, marchandises).
  • Aider financièrement l’installation des cheminées individuelles avec filtres performants.
  • Interdire et sanctionner l’écobuage et les feux domestiques extérieurs.
  • Inciter les entreprises à développer les déplacements en vélo de leurs salariés (indemnités kilométriques).
  • Diminuer la voiture dans le centre-ville.
  • Maintenir des espaces naturels pour leur qualité d’épuration.

Environnement et ressources naturelles

  • Amplifier la politique de tri et de valorisation des déchets :
    • Développer encore la communication /pédagogie auprès du grand public
    • Mettre en place une tarification incitative sur le tri des déchets
    • Organiser une politique de ramassage et de valorisation du compost
  • Développer la filière bois-énergie dans un équilibre avec la ressource et l’énergie solaire.
  • Développer une observation de la ressource en eau en lien avec les Massifs des Bauges et de Chartreuse pour un usage plus maîtrisé.
  • Favoriser la récupération des eaux pluies et des eaux usées pour des usages domestiques.
  • Préserver et renforcer la qualité de nos paysages, de nos espaces naturels, ruraux et urbains, conforter le lien entre l’habitant et le milieu naturel
  • Faire du foncier une grande cause « d’agglomération » : territoire 0 consommation d’hectare
  • Promouvoir la connaissance du territoire et sa diffusion pour sa préservation