Atelier vivre ensemble

Les fragilités individuelles et collectives, maladie, handicap, grand âge, solitude, précarité, insécurité, discriminations, chômage, interrogent notre modèle social et la place que nous faisons aux plus vulnérables d’entre-nous. La solidarité publique, celle de l’Etat et des collectivités territoriales s’exerce à la mesure des moyens disponibles, relayée par les initiatives innovantes d’entreprises ou d’associations engagées et soutenue par des volontaires mobilisés, dans un pays qui compte près de 20 millions de bénévoles.

Ces dispositifs dessinent-ils un projet de société partagé ? Comment et jusqu’où organiser, sur notre territoire, les actions de formation, d’insertion, de logement, de santé, d’accès au sport et à la culture ou de tranquillité publique qui permettent de construire un « vivre ensemble » plus harmonieux dans lequel chacun puisse trouver sa place ?

VOS PROPOISITIONS

Pour renforcer l’éducation, l’insertion et l’emploi

  • Rapprocher le monde de l’enseignement, celui de la formation et celui de l’entreprise :
    • Revaloriser les métiers manuels et artisanaux auprès des jeunes
    • Développer l’alternance et la formation continue
    • Faciliter l’accès aux stages dans les petites entreprises
    • Multiplier les découvertes des métiers en milieu scolaire
    • Adapter l’offre de formation aux besoins du territoire
  •  « Ouvrir » le système éducatif  sur l’extérieur
    • Mieux répartir les établissements scolaires sur le territoire
    • Développer une pédagogie ouverte et bienveillante pour les enfants (autonomie, responsabilité, communication non violente,)
    • En lien avec les Parcs naturels régionaux développer une pédagogie de la relation entre l’homme et son environnement
    • Favoriser une plus grande mixité sociale dans l’éducation
  • Soutenir l’insertion et l’accompagnement personnalisé des jeunes vers l’emploi

VOUS AVEZ DIT

« Il faudrait moins d’élèves par classes. Et permettre le maintien des classes rurales. »

«  Il faut revaloriser les métiers manuels auprès des jeunes ».

« Un accompagnement personnalisé des jeunes pour trouver un emploi. »

« Offrir un soutien aux jeunes en perdition avec les chantiers éducatifs »

Pourrions-nous proposer plus de « professionnalisation » au sein de l’enseignement général ? »

« Nous devons développer un système éducatif plus souple, permettant une autonomie des établissements. »

« Que les enfants fassent plus d’activités d’extérieur. »

Pour développer un urbanisme et un habitat à visage humain

  • Renforcer la mixité urbaine et sociale
    • Densifier l’habitat  tout en offrant des espaces de vie agréables
    • Offrir des cadres de vie variés : différentes formes d’habitat, architecture ancienne et récente, agriculture, permaculture, nature…
    • Développer l’habitat partagé ou intergénérationnel
  • Favoriser les transports en commun et les modes de déplacement doux
    • Des moyens de transport rapides entre les agglomérations de Chambéry, d’Aix-les-Bains, et de Montmélian
    • Une offre de déplacements multimodale (voiture/train/bus/vélos…),
    • Des transports collectifs innovant : transport par câble, ascenseur urbain, tram-train entre Aix-Les-Bains-Chambéry-Montmélian, …
    • Un réseau de bus utilisable en soirée, financièrement attractif
    • Un réseau de pistes cyclables encore plus étoffé
    • Des zones d’habitat prioritaire (éco-quartier notamment) en fonction de leur desserte en transport en commun.
  • Favoriser et soutenir la rénovation énergétique des logements
  • Lutter contre les déserts commerciaux en centre-ville
    • Maintenir la proximité des commerces et des services, notamment pour les habitants âgés.
  • Concevoir un urbanisme plus économe en espace et favoriser le développement de nouvelles formes d’habitat alternatives à la maison individuelle intégré dans un cheminement de parcs et jardins
  • Inviter l’habitant, l’expert et l’acteur socio-professionnel à la découverte de son territoire, à la conception de l’aménagement urbain : le lieu de projets, espace de pédagogie et de concertation
  • Préserver la qualité du patrimoine et de l’espace urbain des agressions dont il est l’objet : propreté, enseignes publicitaires

Pour lutter contre les discriminations et la précarité

  • Favoriser la diversité sociale sur l’ensemble du territoire pour éviter la ségrégation des lieux de vie, dans l’éducation ou dans l’habitat.
  • Développer le lien entre les générations, notamment à travers les nouvelles formes de logement partagé
  • Favoriser l’insertion des personnes éloignées de l’activité en sollicitant une « contrepartie citoyenne »
  • Mener une politique de la ville dynamique, inclusive, favorisant le « vivre ensemble » :
    • Lutte contre l’isolement
    • Lutte contre la précarité énergétique
    • Renforcement de l’animation sociale et associative,
    • Développement de l’échange de services et de lieux de rencontre entre habitants
    • Lutte contre l’exclusion numérique
  • Affirmer un droit au transport pour tous

Pour améliorer la santé des habitants

  • Développer une offre de santé équitablement répartie sur l’ensemble du territoire de l’agglomération et accessible aux plus jeunes et aux ainés en priorité sur les quartiers et les secteurs ruraux.
  • Aborder la santé en termes de prévention et de qualité du cadre de vie notamment en matière d’alimentation, d’environnement et d’activités physiques et de bien-être adaptées notamment pour les populations jeunes et âgées.
  • Renforcer le maintien et l’aide à domicile et le soutien aux aidants de personnes en perte d’autonomie.

Pour renforcer l’offre culturelle, sportive et de loisirs

  • Améliorer et favoriser l’accès à l’offre culturelle, sportive et de loisirs de l’agglomération pour tous les habitants notamment ceux qui sont éloignés de l’offre.
    • Développer l’accès à la culture, au sport et aux loisirs par une tarification unifiée.
    • Coordonner la gestion des équipements culturels, sportifs et de loisirs, ainsi que la programmation et les évènements.
    • Mutualiser les moyens entres les associations sportives et culturelles et leur permettre un égal accès aux équipements.
    • Faire de la culture un moyen de brassage des publics
  • Vers une compétence intercommunale pleine et entière pour le sport et la culture ?

Pour développer la citoyenneté et la participation

  • Généraliser la démocratie participative et rendre systématique la concertation sur les projets publics
    • Développer la démocratie participative: des référendums locaux (y compris d’initiative citoyenne), des budgets participatifs par quartier ou commune, des appels à projets d’intérêt public vers les habitants (accompagnés par les services techniques), des conseils citoyens…
    • Multiplier les lieux de rencontre dans les quartiers ou villages (salles communes, jardins partagés, café des bonnes idées …)
  • Soutenir la vie associative et les échanges à l’échelle locale
    • Mutualiser les moyens entre associations (notamment des lieux physiques) en fonction de leur activité et de leurs échelles d’interventions
    • Avoir une politique volontaire et lisible de soutien aux associations
    • Encourager et valoriser le bénévolat
    • Développer les systèmes d’échanges locaux
  • Trouver les voies d’une meilleure cohabitation entre agriculteurs et urbains.
  • Développer les outils de financements des initiatives associatives et de la création d’entreprises à partir de l’épargne locale

Pour assurer la sécurité de tous, partout

  • Envisager la sécurité selon une approche globale (préventive, répressive, curative), humaine et équilibrée
  • Sensibiliser aux comportement civiques dès le plus jeune âge
  • Développer la politique de prévention et d’insertion,
  • Agir sur le cadre de vie et son aménagement : éclairage, propreté, vidéo-protection, entretien des espaces, diminution de la voiture,…
  • Renforcer la sécurité routière : limitation et contrôle de vitesse, sanction contre les comportements inciviques, …
  • Agir sur la prévention et l’éducation et favoriser le lien social pour assurer la sécurité d’aujourd’hui et de demain
  • Favoriser la médiation dans les établissements scolaires
  • Renforcer la présence des services publics dans les quartiers sensibles