Sondage Bien vieillir

Votre perception
  • 93% des 43 votants jugent que le vieillissement de la population constitue un réel un enjeu sur l’agglomération de Chambéry et qu’il faut commencer à agir dès maintenant.
  • Les 7% restant pensent qu’il existe actuellement assez de dispositifs destinés aux plus âgés sur le territoire.

 

  • 63% des répondants estiment que « bien vieillir » est synonyme de « vieillir en bonne santé ». Plus d’un répondant sur deux estiment également que « Maintenir une activité physique et intellectuelle » et « Ne pas être une charge pour les siens » sont deux éléments essentiels.

  • 96% des personnes ayant répondu au questionnaire estiment que les relations entre les générations sont importantes ou très importantes.

Votre vécu
  • Plus de 4 personnes sur 10 jugent que le nombre de professionnels de santé est insuffisant, cependant ils sont 86% à penser que les services de santé sont de qualité et 2 personnes sur 3 jugent les services de santé accessible.

  • En cas de perte d’autonomie, plus d’une personne sur deux souhaiterait pouvoir adapter son domicile pour continuer à y vivre. La deuxième option envisagée serait de quitter son domicile pour une alternative permettant un accès à plus de sécurité et de services.
  • Parmi les réponses « autres », les habitats intergénérationnels sont plébiscités.

  • A la question « Participez-vous à une activité associative ? », 71% des interrogés ont répondu « Oui ».
  • 52% des personnes ayant répondu « Oui » pratiquent au moins une activité sportive régulière. 22% sont dans l’aide à la personne (Association de solidarité)
  • Les personnes ne pratiquant pas d’activité n’ont généralement pas le temps ou trouvent les horaires proposés inadaptés.

  • A la question « Rencontrez-vous des difficultés lors de vos déplacements quotidiens ? », 68% des interrogés ont répondu « Non ».
  • Parmi les 32% ayant répondu « Non », 78% jugent que les difficultés surviennent lors des trajets en bus et 67% lors des démarches administratives.

  • 56% des personnes interrogés ne connaissent pas le Centre Local d’Information et de Coordination de Chambéry.
  • Une personne sur trois déclare la même chose concernant le Services de Soins Infirmiers A Domicile.

Vos idées & vos attentes
  • Développer des actions de liens intergénérationnels serait la principale action à développer selon les habitants (via le logement notamment)
  • Plus d’une personne sur deux pensent que créer une maison de santé et développer les services à domicile pourraient permettre une adaptation correcte à la problématique du vieillissement de la population.

  • A la question « Selon vous, parmi les propositions suivantes, quelles sont les 3 propositions sur lesquelles il faut travailler en priorité sur le territoire de l’agglomération Chambéry Métropole-Cœur des Bauges? », une personne sur deux estiment important le développement de nouvelles formes de logements destinées aux personnes âgées.
  • Les habitants jugent également que le maintien des commerces de proximité accessibles et l’adaptation des logements des personnes âgées sont des éléments sur lesquels travailler en priorité.

 

  • A la question « Si vous étiez confronté à une perte d’autonomie, quel lieu de résidence envisageriez-vous de manière préférentielle ? », plus d’une personne sur deux estiment que le maintien à domicile est la meilleure solution.
  • Cependant, 48,4% jugent que le petit habitat collectif est une option envisageable et ils sont 38,7% à envisager également une résidence de services.
  • Aucune personne questionnée n’estiment que la famille d’accueil ou la famille est une solution viable.
Ce qu’il faut retenir
  • La grande majorité des habitants du territoire ont conscience que le vieillissement de la population est un enjeu primordial de demain et qu’il faut absolument trouver des solutions adéquates pour anticiper ce phénomène.
  • Augmenter et améliorer tous les liens intergénérationnels est essentiel pour atténuer les effets du vieillissement de la population dans les années à venir.
  • Cependant, la plupart des répondants estiment qu’il est nécessaire d’adapter le domicile de chacun afin de ne pas devenir une charge pour ses enfants ou sa famille proche.