Sondage Métropole ouverte

Le profil des répondants
  • 144 répondants (au 6 Juin 2017)
  • A la question « Comment vous sentez vous sur votre territoire ? »,
    59 % des répondants nous disent « J’aime vivre ici et j’ai un véritable sentiment d’appartenance au territoire  »

Vos habitudes / Vos pratiques
  • Pour plus de la moitié des répondants, une partie de leurs achats est effectuée en dehors de l’agglomération (58,3 % des répondants)*.
  • Les secteurs voisins les plus souvent cités pour effectuer des achats sont ceux de Grenoble et d’Aix-les-Bains.

  • Plus de ¾ des répondants résidants sur l’agglomération admettent pratiquer des activités de loisirs hors de l’agglomération.
  • Le secteur du Lac du Bourget et d’Aix-les-Bains est le principal secteur dans le lequel les répondants vont pratiquer leur(s) loisir(s), devant le Massif des Bauges et l’Avant Pays Savoyard.

La place de Chambéry métropole dans l’espace régional, national et mondial
  • 6 répondants sur 10 pensent que Chambéry métropole est en concurrence avec un ou plusieurs territoires.
  • Pour les ¾ des répondants au « oui », la Communauté d’Agglomération d’Annecy est le principal territoire concurrent de Chambéry métropole, devant Grenoble Alpes Métropole.

  • 65,7 % des personnes pensent que Chambéry métropole coopère et échange avec un ou plusieurs territoires.
  • Interrogés sur les éventuels échanges avec Genève, Turin et l’Italie du Nord :
    • Ils sont 41 % à penser que Chambéry métropole a des échanges avec Genève, plutôt d’ordre culturel et touristique.
    • 75 % pensent que Chambéry métropole a des échanges avec Turin, ce sont principalement selon eux des échanges touristiques et économiques
    • Ils sont également 61 % à penser que l’agglomération chambérienne effectue des échanges avec le Nord de l’Italie, principalement touristiques et économiques

 

  • Plus de 5 répondants sur 10 estiment que la proposition suivante : « un territoire attractif mais moins attractif que d’autres territoires voisins » est celle qui correspond le mieux à Chambéry métropole.
  • Aucune personne ne pense que « Chambéry métropole est un territoire pas du tout attractif qui doit se démarquer et trouver sa place ».

  • Les principales forces de l’agglomération chambérienne sont, selon les participants :
    • Les paysages et la biodiversité ;
    • Les ressources naturelles (bois, eau, …) ;
    • L’agriculture et les produits fermiers ;
    • La localisation du territoire ;
    • La proximité des axes de transport (aéroports, autoroute…).

 

  • Les principales forces de l’agglomération chambérienne sont, selon les participants :
    • Les paysages et la biodiversité ;
    • Les ressources naturelles (bois, eau, …) ;
    • L’agriculture et les produits fermiers ;
    • La localisation du territoire ;
    • La proximité des axes de transport (aéroports, autoroute…).

 

  • La promotion du territoire de Chambéry métropole « divise » les répondants. Pour 47 %, cette dernière est insuffisance et pour 28 %, elle est suffisante.

  • Pour une grande majorité des personnes, le territoire de Chambéry métropole est perçu par les personnes extérieures comme un territoire où il fait bon vivre (80,5 % des répondants), devant un territoire sportif (47,2 %) et un territoire dynamique (28,5 %).

 

  • Pour près de 70 % des personnes, le territoire de Chambéry métropole aurait tout intérêt à développer des partenariats avec la Communauté d’Agglomération du Grand Lac.
  • Les autres partenariats à développer seraient avec le Cœur des Bauges (32,2 %) et les communes de Cœur de Savoie (21,2%).

  • Les partenariats cités précédemment ont pour but, selon les répondants de :
    • Répondre aux besoins et attentes des habitants de Chambéry Métropole (mobilités, commerces, services, …) (62,7 %)
    • Renforcer l’attractivité de Chambéry Métropole (attractivité économique, touristique, …) (55,9 %)
    • Mutualiser les moyens financiers et humains et ainsi répondre aux contraintes budgétaires des collectivités locales (53,4 %)
  • Les partenariats doivent également se faire principalement dans les 5 secteurs suivants :
    • Les nouvelles énergies (62 %)
    • Les transports (62 %)
    • La préservation de l’environnement (58 %)
    • La préservation de ressources naturelles (forêt, espaces agricoles, eau, …) (48 %)
    • Le tourisme (46 %)

La composition et le périmètre des collectivités sont amenés à évoluer. Si Chambéry métropole devait être amené à grandir se serait plutôt avec ?

  • Les répondants pensent, en grande majorité, que si Chambéry métropole devait être amené à grandir se serait plutôt avec l’Agglomération Grand Lac (85,6 %).

  • 6 personnes sur 10 pensent qu’une évolution vers la fusion de communes sur Chambéry métropole serait souhaitable.
  • Interrogés sur les différentes communes devant fusionnées, de nombreuses propositions ont été faites sans pour autant faire ressortir de « propositions partagées ».

 

Ce qu’il faut retenir !
  • Les répondants, en grande majorité, aiment vivre sur Chambéry métropole et ont le sentiment d’appartenir au territoire.

 

  • Interrogés sur leurs pratiques et habitudes, une partie des personnes admettent effectuer des achats en dehors de l’agglomération, sur Aix-les-Bains et Grenoble pour la plupart. Les habitants sortent également du territoire pour pratiquer une partie de leur(s) loisir(s), principalement sur des territoires voisins : le Lac du Bourget et Aix-les-Bains, le Massif des Bauges et l’Avant Pays Savoyard.

 

  • Chambéry métropole est en concurrence avec d’autres territoires voisins, selon les personnes ayant répondu au questionnaire, ses principaux concurrents sont la Communauté d’Agglomération d’Annecy et Grenoble Alpes Métropole. Les répondants pensent également que Chambéry métropole est en coopération avec d’autres territoires dont Genève, Turin et le nord de l’Italie. Pour Genève, ces échanges sont principalement d’ordre culturels et touristiques. Pour les deux autres, les échanges sont là aussi touristiques mais également économiques.

 

  • Pour une majorité des répondants, Chambéry métropole est « un territoire attractif mais moins attractif que d’autres territoires voisins ». Le territoire tire son attractivité principalement des paysages et de la biodiversité, des ressources naturelles, de l’agriculture et de ses produits et de sa localisation et de sa proximité aux axes de transports (autoroutes, gares, etc.). A contrario, les principaux points qui freinent l’attractivité de l’agglomération chambérienne sont l’industrie, l’accès au numérique et les évènements culturels et sportifs.

 

  • Les personnes interrogées pensent que la promotion du territoire (touristique, économique, …) est insuffisante bien que les personnes extérieures aient une image positive de celui-ci (cadre de vie de qualité, territoire sportif et respectueux de l’environnement).

 

  • Les partenariats sont également à développer selon les répondants. Le principal territoire avec lequel des partenariats voire un rapprochement pourraient être importants est la Communauté d’Agglomération Grand Lac. Le but serait notamment de mutualiser les moyens financiers et humains et ainsi répondre aux contraintes budgétaires des collectivités locales, répondre aux besoins et attentes des habitants de Chambéry Métropole (mobilités, commerces, services, …) et renforcer l’attractivité de Chambéry Métropole (attractivité économique, touristique, …).

 

  • Enfin, questionnés sur la création de communes nouvelles (=fusion de communes), plus de la majorité pensent qu’il serait souhaitable de fusionner certaines communes sur Chambéry métropole, sans forcément « partagé », des projets communs de fusion.