Vivre ensemble

Enjeu 1
Vivre ensemble

Une agglomération plus forte parce que plus solidaire

L’allongement de la durée de vie et le vieillissement de la population nous invitent à apporter de nouvelles réponses aux difficultés du grand âge, à la maladie, au handicap, à la dépendance et à la solitude qui accompagne trop souvent ces situations. Par ailleurs, des fragilités individuelles et collectives (précarité, insécurité, discriminations, chômage) continuent à interroger notre modèle social et la place que nous faisons aux plus vulnérables d’entre nous. La solidarité publique, celle de l’État et des collectivités territoriales s’exerce à la mesure des moyens disponibles, relayée par les initiatives innovantes d’entreprises ou d’associations engagées et soutenues par des volontaires mobilisés, dans un pays qui compte près de 20 millions de bénévoles. Ces dispositifs dessinent-ils un projet de société partagé ? Comment et jusqu’où organiser, sur notre territoire, les actions de formation, d’insertion, de logement, de santé, d’accès au sport et à la culture ou de tranquillité publique qui permettent de construire un “vivre ensemble“ plus harmonieux dans lequel chacun puisse trouver sa place ?

Les idées phares

Créer une trame verte au cœur de l’agglomération.
Imaginer de nouveaux types d’habitat : des logements modulables pour chaque étape de la vie.
Proposer une offre/tarification unique pour tous les habitants en matière de sport, culture et loisirs.
Un lieu permanent de concertation et de citoyenneté : la Fabrique du territoire.
Donner une chance égale aux jeunes dans leur parcours d’insertion en renforçant les partenariats publics/privés.
Un territoire formé pour réussir

Si l’accompagnement des jeunes vers le monde professionnel est un objectif prioritaire de notre système d’éducation et de formation, il est essentiel de créer des liens encore plus étroits avec les acteurs économiques de notre territoire. Faire connaître la réalité et les potentialités de notre économie locale auprès des jeunes permettra à chacun de faire des choix adaptés et de réussir une insertion professionnelle future.

Objectifs du projet d’agglomération :

  • L’ouverture du système éducatif sur l’extérieur constitue un objectif largement partagé par le monde de l’éducation, mais doit être encore renforcé. Il s’agit à la fois :
    > de développer l’ancrage du système éducatif sur le territoire, en s’appuyant, par exemple, sur les Parcs naturels régionaux (Massif des Bauges et Chartreuse) mais également sur le CISALB (Lac du Bourget), pour sensibiliser les jeunes à la connaissance de leur environnement,
    de renforcer la mixité sociale entre les établissements d’enseignement à l’échelle de l’agglomération.
  • Le rapprochement des mondes de l’enseignement, de la formation et de l’entreprise, complémentaire au précédent objectif, doit également être développé : revalorisation des métiers manuels et artisanaux du territoire auprès des jeunes, promotion de l’alternance et de la formation continue, accès facilité aux stages dans les petites entreprises locales, et plus généralement adaptation de l’offre de formation aux besoins du territoire.
  • Le soutien à l’insertion et à l’accompagnement personnalisé des jeunes et des moins jeunes vers l’emploi. De nombreux acteurs sont présents et œuvrent quotidiennement sur l’agglomération pour favoriser l’insertion professionnelle et les reconversions tout au long de la vie. Il convient de continuer à les soutenir et d’amplifier encore ces politiques d’insertion.
Un développement urbain à visage humain

L’aménagement de l’espace urbain et rural était, jusqu’à présent, le résultat d’une adaptation continue de notre environnement à l’évolution de nos modes de vie. Mais depuis quelques décennies, nous subissons des dysfonctionnements et des impacts qui hypothèquent notre qualité de vie et nous obligent à modifier nos modes de vie. Il nous faut faire des choix sans doute plus radicaux qui nous permettent de mieux anticiper l’évolution et de construire des capacités de résilience face aux mutations à venir. C’est l’ambition du Plan Local d’Urbanisme intercommunal Habitat et Déplacement (PLUi HD), élaboré conjointement avec le projet d’agglomération, qui précise et décline spatialement les orientations en matière d’aménagement et d’urbanisme.

Objectifs du projet d’agglomération :

  • Oser un nouveau type d’habitat : il convient à la fois de choisir un urbanisme plus économe en espace, mais également une offre de logement diversifiée qui permette aux habitants de l’agglomération de réaliser leur parcours résidentiel. De nouvelles formes de logement pourront être proposées : habitat partagé et intergénérationnel, nouveaux logements modulables pour chaque étape de la vie…
    Le développement urbain doit également pouvoir concilier les architectures anciennes et récentes et s’intégrer dans une trame verte, à travers des cheminements de parcs et jardins. Ces derniers peuvent être un support privilégié pour renforcer le lien social à l’échelle des quartiers par le développement d’initiatives de types jardins ou vergers partagés : véritables lieux d’échange, de solidarité, de mixité sociale et de créativité, ils permettent également une sensibilisation à une alimentation de qualité.
  • Favoriser un développement résidentiel cohérent avec la réalité urbaine et rurale de l’agglomération : agir sur l’urbanisme, c’est prendre en compte les services et équipements publics, les commerces, les modes de transport et les activités économiques, ainsi que les disponibilités foncières qui existent sur les communes de l’agglomération pour adapter le développement urbain à chacune d’elle. C’est tout l’enjeu du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) qui détermine des objectifs de développement de la ville centre, des communes urbaines, des communes périurbaines, des bourgs et des villages. Au sein de l’agglomération, le massif des Bauges, espace tout aussi fragile  que remarquable, devra continuer à accueillir de nouvelles populations tout en régulant cette pression résidentielle, notamment par des formes d’habitat plus concentrées sur les bourgs et les villages.
Grand Chambéry, une place pour chacun

Si l’aménagement urbain peut contribuer à améliorer le “vivre ensemble“, celui-ci s’appuie principalement sur la vitalité sociale d’un territoire : mixité des populations, renforcement des liens intergénérationnels, diversité des initiatives citoyennes et accompagnement des publics fragilisés. Ce “vivre ensemble“ est autant une question d’engagement collectif qu’individuel.    

Objectifs du projet d’agglomération :

  • L’équilibre socio-économique entre territoires urbains et ruraux et la diversité sociale : cet objectif à l’échelle de l’agglomération doit permettre à la fois d’éviter la ségrégation dans les lieux de vie, dans l’éducation ou dans les services, mais également de répartir de façon harmonieuse les activités humaines et économiques.
  • Le renforcement de l’accompagnement des jeunes dans leur parcours de vie de la préadolescence à l’âge adulte sans discontinuité.
  • L’affirmation de l’identité du territoire à travers ses composantes paysagères, patrimoniales, culturelles et agricoles : Grand Chambéry est riche de sa diversité avec la vallée, les piémonts et le massif des Bauges, à la fois écrin de la ville et espace de respiration et d’expression des habitants de toute l’agglomération.
Une bonne santé, cela s’anticipe

Si l’offre de santé est globalement satisfaisante sur le territoire de l’agglomération, une approche plus fine fait apparaître des menaces ou des besoins à venir comme la présence d’une offre suffisante qui permette le maintien à domicile, notamment dans les espaces ruraux. La politique de santé soutenue par l’agglomération et ses communes doit aussi être fondée sur la prévention.

Objectifs du projet d’agglomération :

  • Le développement d’une offre de santé équitablement répartie sur l’ensemble du territoire et accessible aux plus jeunes et aux aînés en priorité dans les quartiers plus difficiles et les secteurs ruraux.
  • La santé sous l’angle de la prévention au travers de l’alimentation, de l’environnement et de l’activité physique : cet objectif concerne l’ensemble de la population, les bénéfices pour la santé de la pratique régulière d’une activité physique sont avérés, quels que soient l’âge et le sexe. Concernant l’alimentation, les jeunes générations doivent être particulièrement sensibilisées au “bien manger“, à la fois pour leur équilibre nutritionnel à une époque importante de leur vie, mais également pour mieux appréhender l’origine des produits alimentaires au travers de l’agriculture du territoire. Il s’agit de rendre chacun acteur de sa santé, responsable et conscient de ses actes, en un mot “consom’acteur“.
Le sport et la culture au cœur de notre agglomération

La culture et le sport sont de formidables vecteurs d’intégration, de lien social et d’identité collective. Il nous faudra faciliter leur accès et leur pratique dans la diversité et la mixité des publics.

Objectifs du projet d’agglomération :

  • L’amélioration de l’accès à l’offre culturelle, sportive et de loisirs de l’agglomération pour tous les habitants, et notamment ceux qui en sont éloignés, peut passer par différents moyens, progressifs dans leur mise en œuvre :
    > une meilleure coordination des équipements culturels, sportifs et de loisirs, ainsi que de la programmation et des évènements,
    > la création d’un maillage territorial des équipements et la programmation culturelle intégrant le bassin de vie du cœur des Bauges et utilisant les moyens numériques pour en faciliter la diffusion notamment dans les parties plus isolées du territoire de l’agglomération,
    > des moyens mutualisés entres les associations sportives et culturelles pour leur permettre un égal accès aux équipements,
    > une tarification unifiée des services et équipements culturels, sportifs et de loisirs pour faciliter leur accès au plus grand nombre,
    > l’adoption de la compétence intercommunale pleine et entière en matière de sport et de culture.
Des habitants-citoyens impliqués dans la vie de l’agglomération

Se sentir concerné par ce qui se passe autour de soi, dans sa ville ou dans son agglomération, ne repose pas uniquement sur les quelques moments où, au travers des élections, le citoyen est appelé à se prononcer. L’aspiration à pouvoir accéder aux informations, à exprimer son point de vue, à s’impliquer, à débattre progresse fortement. La vie associative joue un grand rôle dans ce ciment social dont nos institutions et notre vie quotidienne ont besoin. Ceci est d’autant plus évident pour les territoires montagnards comme le massif des Bauges où les associations jouent un rôle fondamental dans l’organisation de services et la création du lien social et l’expression de la solidarité. L’ouverture et la compréhension mutuelle sont des valeurs qu’il nous faut cultiver.

Objectifs du projet d’agglomération :

  • L’implication des habitants et les croisements des regards entre acteurs dans les projets de l’agglomération. Elle peut se concrétiser à travers :
    > l’encouragement et l’élargissement de la participation citoyenne à travers divers outils : consultations locales, interpellation des publics, budgets participatifs par quartier ou commune, appels à projets d’intérêt public, conseils citoyens, chantiers participatifs…
    > le développement de lieux de rencontre dans les quartiers ou dans les villages (salles communes, jardins partagés, café des bonnes idées…) pour faire émerger questionnements et idées nouvelles,
    > la création d’un espace d’information et de concertation permanent permettant d’associer les habitants à la conception des projets d’aménagement et de développement territoriaux.
  • L’accompagnement de la vie associative, du bénévolat et des échanges entre habitants. Différentes actions peuvent être mises en place ou poursuivies :
    > la mutualisation de moyens entre associations (notamment des lieux de réunions et d’activités) en fonction de leurs domaines de compétences et de leurs échelles d’interventions,
    > une politique volontaire et lisible de soutien et d’encouragement aux associations et au bénévolat,
    > le développement de moyens favorisant les initiatives citoyennes : systèmes d’échanges locaux, financements de type épargne locale…
Vivre dans une agglomération apaisée et sereine

“Vivre ensemble“, c’est également une question de respect des personnes et du cadre de vie à tous les âges de la vie. Évidemment, ces valeurs relèvent avant tout de l’éducation au sein de la famille mais également de l’école, des lieux de formation et d’éducation. Elles seront d’autant plus présentes que la collectivité, dans son ensemble, les fera vivre au quotidien.

Objectifs du projet d’agglomération :

  • Envisager la sécurité selon une approche globale (préventive, répressive, curative), humaine et équilibrée : sensibiliser aux comportements civiques dès le plus jeune âge et agir sur le cadre de vie et son aménagement : éclairage, propreté, vidéo-protection, entretien des espaces, diminution de la voiture, renforcement de la sécurité routière sont autant d’actions concourant à cet objectif.
  • Agir sur la prévention et l’éducation (au moyen de la médiation dans les établissements scolaires, par exemple) et favoriser le lien social pour assurer la sécurité d’aujourd’hui et de demain.
  • Renforcer la présence des services publics de proximité dans les quartiers sensibles.
  • Développer dès le plus jeune âge des partenariats publics/privés dans l’aide à l’insertion éducative et professionnelle des jeunes.